Il y a fête et « fête »(partie 3)

3. Une situation suivie d’une alliance (le Nouveau Testament).

Dans l’article précédent, j’écrivais qu’une fête était donnée par rapport à une situation qui s’est produit, et pour la commémorer on l’a inscrit dans le temps. Par exemple, dernièrement dans notre église (Eglise Évangélique Libre de Nouvelle-Calédonie) nous avons célébré « le pardon », car il y eu un conflit et, l’église s’est scindée en deux groupes. La séparation entre eux a duré dix ans, chacun a continué de développer ses propres activités, le temps a fini par prendre raison pour les convaincre de se pardonner. Finalement, cette date du 9 juillet a été retenue pour chaque année, où les groupes se retrouveront pour fêter cette date, commémorant le « jour » du pardon. Il y a eu une situation en l’occurrence dans cet exemple, le « conflit ». Ensuite, il y eu réflexion durant un temps et continuité des activité, ensuite il eu le temps du pardon. Par conséquent, deux groupes vont se rallier d’où il y aura l’importance d’établir un traité d’alliance. Si les deux groupes veulent travailler dans de bonne conditions il serait important qu’ils se mettent d’accord sur un traité, là où il y aura la nécessité de faire du compromis.

Si nous revenons au Nouveau Testament, là nous y trouvons une nouvelle alliance. Dans l’Ancien, il y  Dieu le « Suzerain » et son peuple, le « vassal ». Les deux ont signé un traité, le « suzerain » lui promet la paix si son vassal obéit à son commandement. Une « fête » a ce moment a eu lieu à la signature de ce traité. Dans le Nouveau, il n’est plus question d’un peuple avec Dieu, mais de tous les hommes avec Dieu. Le verset-clé qui explique tout est : Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique (Jésus-Christ), afin que QUICONQUE croit en Lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternel. Jean 3.16

Dans l’Ancien, des prophètes annonçaient déjà la venue du Messie, comme Esaïe dans son livre à la fin du chapitre 52 et le chapitre 53 et aussi d’autres références.

La Loi ne suffisait plus pour qu’un enfant d’Israël soit juste aux yeux de Dieu. Et même de nombreux sacrifices d’animaux ne suffisaient plus, car Dieu dit dans sa Parole que l’obéissance valait plus que des sacrifices. En fait, c’est que l’établissement de la Loi faisait ressortir à quel point l’Homme était pécheur. Comme Jésus-Christ disait aux pharisiens, il n’y aurait personne d’entre vous le jour du sabbat qui serait parti sauver sa brebis sur le point de tomber d’un ravin. Il ajoute que l’Homme n’a pas été créé pour le sabbat mais l’inverse. C’est-à-dire, qu’il y avait comme une concurrence de celui qui a suivi à la lettre les commandements de la Loi (donc exempts de tout péché), et les Pharisiens, principaux sacrificateurs et scribes étaient à la côte à l’époque de Jésus. Par contre, c’est qu’ils se croyaient les plus justes par rapport au peuple, en l’occurrence vis-à-vis de Jésus.

Jésus leur a apporté la Nouvelle Alliance, une alliance pour tous les hommes à Dieu Le Créateur. Ce plus par la Loi qu’on est sauvé du péché mais bien par la Foi en Jésus-Christ. Il a fait comprendre à Nicodème (un maître de la Loi), si tu ne naît de nouveau (Born again) tu ne peux entrer dans le Royaume de Dieu. Et Naître de Nouveau, c’est d’accepter Jésus comme son Sauveur et Seigneur. Car Jésus est le seul qui ait accompli toute la Loi car il est exempt de tout péché, et lui seul est l’unique Sacrifice acceptable aux yeux de Dieu par rapport à tous les autres sacrifices.

C’est que c’est que la Nouvelle Alliance. Et c’est une fête importante que tout chrétien devrait le mettre en son cœur. Jésus-Christ, le Fils unique de Dieu est descendu de son Royaume et venu nous racheté en mourant sur la croix à Golgotha. Il est ressuscité le troisième jour, afin que nous aussi quand nous passeront un jour par la mort nous ressusciteront un jour et nous nous retrouveront avec Lui dans sa demeure éternelle.

Et cela est une très belle fête. Jésus nous sauve par sa suprême grâce. Le jour de fête de Pâques est la plus grande des fêtes qu’un chrétien doit célébrer (une fête qui se fait chaque jour dans son cœur) , c’est que Jésus nous a sauvé de l’esclavage du péché en donnant sa vie pour chacun de nous afin que nous vivons pour l’éternité.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s