Deux textes d’introduction pour le culte à mon église locale, Newere

I. La bonté et l’encouragement de Dieu

Le passage que j’ai partagé pour saluer nos paroissiens présents ce dimanche 13 mars 2016.

2 Que Dieu notre Père et le Seigneur Jésus-Christ vous bénissent et vous donnent la paix !

3 Rendons gloire à Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ ! Il est le Père plein de bonté et le Dieu qui nous encourage toujours.

4 Il nous donne du courage dans toutes nos souffrances. Ainsi, il nous rend capables d’encourager tous ceux qui souffrent, et nous leur donnons le courage que nous-mêmes, nous recevons de Dieu.  2 Co.1.2-4 (Version Parole de Vie).

Deux simples raisons qui nous ont poussés à venir ce matin à l’église, et elles peuvent aussi nous motiver dans notre vie de tous les jours.

La première parce que Dieu est bon et la deuxième parce qu’il nous encourage toujours.  Dieu veut faire de nous des femmes et hommes de bonté et des sources d’encouragement pour  ceux qu’on côtoie chaque jour, notamment pour nos frères et sœurs en Jésus-Christ.

II. Etre auteur de discorde, est-ce la volonté de Dieu ?

Ce mois-ci je me suis lancé le défi de lire un chapitre du livre des Proverbes par jour, puisqu’il y a 31 proverbes et 31 jours dans ce mois. Voici le passage que j’aimerai partager avec vous, dans le Prov.6.16-19 :

  • 16Il y a six choses que le SEIGNEUR déteste et qu’il ne supporte pas du tout : le regard méprisant, la bouche menteuse, les mains qui tuent des innocents, le cœur qui prépare de mauvais coups, les pieds qui courent faire du mal, le témoin qui dit des mensonges. Mais il y en a une septième : Le SEIGNEUR déteste la personne qui provoque des disputes entre frères et sœurs. (Version, Parole de Vie).

Ci-dessus le passage dans la version de Parole de Vie est brève est claire.

  • 16Il y a six choses que l’Eternel déteste, et même sept qui lui sont en horreur :

  • 17les yeux qui regardent les autres de haut, la langue qui répand des mensonges, les mains qui font couler le sang des innocents,

  • 18le cœur qui médite des projets coupables, les pieds qui se hâtent de courir vers le mal,

  • 19le faux témoin qui dit des mensonges et l’homme qui sème la discorde entre des frères (Version, Semeur).

Le passage ci-dessus dans la version du Semeur, j’aimerai particulièrement attirer votre attention sur le verset 18. On parle de méditer des projets coupables. Lors de ma formation BPJEPS on nous apprenait à monter des projets pour notre public. Par contre, là il s’agit de monter des projets pour faire du mal. Que Dieu nous en préserve de commettre un tel acte.

  • Ce passage était affiché sur l’une des portes des chambres dans l’appartement de maman et papa où j’ai grandi. La personne l’avait recopié en stylo à encre et mis sur sa porte. A chaque fois que je passais devant cette porte il m’arrivait de m’arrêter pour le lire. Un passage qui a été semé dans mon coeur.

Ces temps-ci, particulièrement dans  le commerce,  on est encore dans la période de la rentrée (plus la rentrée des clubs et derniers achats de réajustement pour les parents). Le mot « rentrée » se lit au quotidien, panneau publicitaire, dans différents formats : sur papiers, en audio (radios), en audio-visuel (à la TV, sur Internet…). Lors de ma formation BPJEPS, dès le premier jour, notre formatrice nous a mis en garde. Il est important de bien démarrer votre formation, les premiers jours sont les plus importants et une fois que la « machine » a trouvé son rythme de croisière ça va bien partir jusqu’à la fin de votre formation. Il y a eu les fêtes de fin d’années, il y a eu les vacances, on s’est refroidi, un peu de relâchement dans le différent plans de notre vie : physiquement, par rapport à  la quantité de nos assiettes ou dans nos activités physiques habituelles de l’année (pas seulement une connotation sportive, le faite de marcher à son lieu de travail, marcher prendre l’autobus,  de bouger dans son travail…) et peut-être aussi un refroidissement spirituel pour certains, en tout d’abord pour moi. Le Seigneur nous recommande en ce début d’année de partir de bon pied, dans tous les différents domaines de notre vie : dans notre foyer (avec notre conjoint(e), avec nos enfants) avec les membres de notre famille, avec les membres de notre église, avec nos amis, avec nos collègues, dans notre vie financière et notre vie relationnelle avec Lui.

Dans ce passage que je viens de lire avec vous, je voudrais  simplement vous inviter à porter votre attention sur le dernier verset (v.19), la 7ème chose que le Seigneur déteste : L’Homme qui sème la discorde entre frère (Semeur) ou encore qui provoque des disputes entre frères et sœurs.(Parole de Vie).

Pour commencer l’année, Dieu ne nous recommande d’être sage et de ne pas devenir auteur de discorde dans un groupe fraternel. Il est valable dans son cercle ecclésiastique (église), familial, amical et professionnel. Dieu nous demande de rechercher la paix et l’amour en tout temps et tout lieu dans ses relations fraternelles dans l’église comme dans les autres cercles de notre vie. Si nous avons été un auteur, il est préférable de se remettre en question, de revenir à Dieu pour le prier, lui demander si on est tombé dans cette mauvaise voie, de pouvoir se repentir et de pouvoir pardonner ceux qu’on a offensés. Et si dans l’autre cas de figure, Nous avons peut-être été victimes des actes d’un tel auteur, en rentrant en conflits avec d’autres frères. Par sa Parole le Seigneur nous invite à prier  pour ces frères avec qui nous sommes en discorde, et remettre entre les mains du Seigneur l’auteur de tels agissements. Le Seigneur Jésus dit dans sa Parole, sa prière adressé à son Père : pardonne-nous nos offenses comme nous pardonnons ceux (celles) qui nous ont offensés (Mat.6.12). Je voudrais pour terminer cette introduction à notre culte ajouter ce verset « antidote »  suivant dans lequel on y trouve ce que Dieu désire réellement :

1Quel bonheur, quelle douceur pour des frères d’être ensemble !

2C’est comme l’huile parfumée sur la tête d’Aaron, qui descend jusqu’à sa barbe, jusqu’au bord de ses vêtements.

3C’est comme les gouttes de rosée de la montagne de l’Hermon, qui descendent sur la colline, sur la colline de Sion. C’est là que le SEIGNEUR donne sa bénédiction, la vie pour toujours. Ps.133. 1-3 (Version Parole de Vie).

Dieu n’approuve pas ceux qui mettent de la discorde dans les groupe d’individus, particulièrement dans une assemblée chrétienne. Dans ce passage, il veut de la paix et l’amour dans l’assemblée. Cette belle ambiance sera comme de l’huile parfumée, l’huile symbolisant l’onction du Saint-Esprit et, Aaron le prête représentant le chef d’une assemblée. Si à la tête d’une assemblée cela fonctionne, il va aller de soit que l’harmonie et la joie règnera dans l’assemblée-même.

1Voici, oh ! Qu’il est agréable, qu’il est doux Pour des frères de demeurer ensemble !

2C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements.

3C’est comme la rosée de l’Hermon, Qui descend sur les montagnes de Sion ; Car c’est là que l’Éternel envoie la bénédiction, La vie, pour l’éternité. Ps.133.1-3 (Version Segond 1910).

Dieu vous bénisse après cette lecture,

Nicodemus

#naîtredelimpossible

#impossibleisnothing

 

One thought on “Deux textes d’introduction pour le culte à mon église locale, Newere

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s