Mon geste coutumier à mes lecteurs, en pariculier la communauté de l’industrie du zéro-limite

Actuellement, j’ai 35 ans (voir ma présentation dans mon article précédent : « Pouquoi ouvrir un blog ? »), c’est une première expérience dans ma vie d’ouvrir un blog.

Avant d’entamer mes articles, je tiens d’abord à « faire un geste » à toutes celles ou tous ceux qui viendront les lire. Je me suis rendu compte que j’ai ouvert ce blog, mais ai-je fait mon « geste coutumier « ? Vous deviez certainement vous poser des questions sur ce terme « faire un geste coutumier  » ?

Un geste coutumier chez nous en Océanie c’est « remercier » ceux qui nous reçoivent dans leur coeur, qui nous acceptent et décident de faire chemin avec nous (ou peut-être pas). L’exemple, le plus courant c’est quand je vais chez quelqu’un pour la première fois, je lui présente un « geste coutumier ». Matériellement, ce geste est représenté par un bout d’étoffe, symbolisant l’attachement, un peu d’argent, symbolisant l’aide ou encore le fait qu’on ne regarde pas à la richesse. En facultatif, on peut ajouter du tabac qui symbolise le « vivre ensemble », le partage, la convivialité… Après, le « geste coutumier » ou la « coutume  » ou encore « faire la coutume » peut avoir plusieurs formes selon les évènements. Faire une « coutume » pour une demande d’une fille en mariage à sa famille c’est sous une autre forme que » faire la coutume »du pardon par exemple… Et moi ce que j’ai pensé faire, c’est de « faire ma coutume » à ceux ou celles qui viendront lire mes articles sur mon blog. Ma société est une société orale et non scriptuaire et le fait d’écrire cela vient de mes pensées, de mon coeur et donc qui peuvent être orales. J’imagine la grande « industrie du Zéro Limite » représenté par une grande case. Chez nous, en Nouvelle-Calédonie, la case traditionnel symbolise la puissance du clan, plus elle est grande et large en superficie plus le clan est important. Dans la case tout se fait, des palabres avec le grand-chef, des échanges coutumiers…etc. Je ne suis pas spécialiste en la matière, mais nous avons une agence, l’ADCK (Agence du Développement de la Culture Kanak) où vous pourriez d’avantage vous renseigner : http://www.adck.nc

Je voulais en venir que je m’approche de cette « grande case » est je fais mon geste en prenant la parole :

« Je voudrais d’abord m’humilier devant vous et m’agenouiller au seuil de votre « case ». Au temps de mes ancêtres, de mes grands- pères et mes pères, il n’ y avait pas internet. Pour entrer dans un travail, pour leur geste, ils avaient la « parole » et le matériel approprié pour se présenter devant l’institution avec qui ils veulent travailler (pourrait être une église, une association, une fédération d’écoles…), montrer à cette institution qu’ils donnent tout leur coeur pour oeuvrer pour elle et pour le bien de leurs semblables ou de son public. Moi, c’est sur un autre angle que je me présente, je me présente à genoux non devant un organisme physique, mais devant des « personnes spéciales » que j’appelle l’Amour, la Patience, l’Espérance, la Solidarité, la foi, la Joie… et bien d’autres personnes, la liste est bien longue. Je ne suis qu’un homme avec mes qualités et surtout mes défauts, je viens d’un pays lointain, j’ai entendu des échos de ce que vous faîtes à tous ces habitants de la terre. J’ai été touché pour votre service fait dans l’humilité avec courage, force et ambition pour ces personnes malheureuses. Je viens à vos pieds avec ce que j’apporte à travers mon geste, mes humbles compétences et qualités. Et je vous prie et je vous remercie d’accepter mon geste et accepter mes faiblesses. J’apporte mes petites « pierres » et en espérant que cela vont être enrichies et d’avantages polies par votre Sagesse, vos conseils et vos enseignements. Vous devriez penser, mais celui-là, il vient d’où ? Mais est-ce qu’il s’est renseigné sur tous les sacrifices qu’il devra endurer ? Il va devoir serrer sa ceinture, ça va être le chemin du Calvaire. Il va devoir être victimes de raillerie de ses proches ou d’autres bloggers. Il va devoir passer des heures à travailler et des courtes nuits. A sa place,  on devrait retrousser chemin et repartir dans son pays, et vivre paisiblement sa vie sous les cocotiers et au bord d’une plage. Non mais il est « malade » …!!!  Oui, je m’humilie devant vous, je ne sais où cela me mènera le fait de demander à entrer dans « votre case », mais je garde Espoir…Voici mon geste d’humilité et  de reconnaissance. Je suis croyant, je crois en le Dieu des Chrétiens et son Fils Unique, Jésus-Christ. Voici ma foi qui m’a poussé à vous rencontrer, je tiens aussi à tenir mon engagement de vous respecter en quoi est basé votre foi, quelquesoit votre religion, en l’Univers, en la Vie, dans le mantra… Je voudrais simplement être invité à vivre des bons moments de partage dans la tolérance et aussi chercher à me développer personnellement. Je sais que cela me servira, à mon couple, à ceux de mon entourage et j’espère autant pour vous. Je tiens d’avance à m’excuser si tout au long de mes articles je serai maladroit et que je vous blesserait d’une manière ou d’une autre. Voici « mon geste » et c’est avec courage, force  et humilité que je voudrais me joindre dans votre service ambitieux, celui de rendre ce monde de plus en plus meilleur. Oleti amdë .(Merci en ma langue dIaai).

Dans notre coutume, une fois que » mon geste » a été fait, il y a le retour d’un représentant de la communauté, en général un ancien (ou le porte-parole du clan). Et cela ce fait tout à l’oral. C’est que ma parole est allée et le retour se fait parce que mes interlocuteurs l’ont reçu et me le confirment de sa réception en me répondant. Et, ils me parleront sincèrement avec leur coeur. Le retour de leur parole peut être bon mais aussi dans le sens inverse de la caresse du poil, mais si cela est dit avec amour et sincérité pour moi, ma confiance envers eux se renforcera.

Ce qui a été fait dans cet article, c’est que mon « geste » a été fait à la communauté de l' »Industrie du Zéro-Limite ». Cependant, non à l’orale, mais à l’écrit et à un ensemble de personnes qui peuvent être partout dans le monde, notamment dans la Francophonie mondiale et qui mènent le même « combat ».

Je tiens à m’humilier également envers mes compatriotes qui sont fervents pour le développement de notre culture mélanésienne Kanak en Nouvelle-Calédonie En espérant que vous m’avez compris et que d’autre part, je contribue en quelques sortes à être un ambassadeur de notre culture, montrer qu’elle est riche et qu’elle fait du bien aux autres peuples et qu’il est important de la préserver dans ce monde de plus en plus individualiste.

Je voudrais finir cet article en rendant grâce à mon Dieu, Créateur de l’Univers et de lui demander de la sagesse dans le développement de mon service à travers ce magnifique véhicule qu’est mon blog. « Je puis tout en Toi qui me fortifie »(Phi.4.13).

Nicodemus.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s